top of page

Création et intelligence artificielle, les créatifs au placard ?


Cela fait plusieurs jours que je teste des programmes d'intelligence artificielle permettant de générer des images telles que celle affichée ici. Pour cela il faut créer des "prompts", c'est à dire rentrer des mots clés, décrire ce que l'on souhaite, intégrer des valeurs et des images de référence si besoin. Ces programmes se nourrissent d'oeuvres existantes pour en proposer des nouvelles. Les résultats sont bluffants, surtout dans le domaine de l'illustration.

Concernant le design produit, aboutir à un réalisme total pour créer de nouveaux objets est plus compliqué, mais un logiciel de retouches peut éventuellement rattraper les aberrations générées. En général il faut beaucoup d'itérations et de manipulations pour trouver quelque chose de pertinent.


En comprenant tout ce pan de la création, j'ai réalisé que derrière des réalisations qui m'avaient enthousiasmées ces derniers mois sur les réseaux sociaux, il y a l'intelligence artificielle. Ma première pensée a été "si l'on peut tous générer de nouveaux produits sans être designer, ma profession est foutue !". Du coup j'ai voulu tester pour me faire une idée de qui est le plus fort entre l'IA et moi...

A la suite de quoi ma deuxième pensée a été "c'est très stimulant pour la créativité !". Et je le pense toujours au point de chercher maintenant la manière d'intégrer cet outil au début de mes projets.


Ce qui est sûr, c'est que ces programmes ne sont pas en capacité d'identifier les tendances actuelles ou futures, d'analyser les produits de la concurrence, de réfléchir aux fonctions, à l'ergonomie, remettre en question l'usage et encore moins d'intégrer des procédés de fabrication et des objectifs de coûts. Ils ne font qu'ouvrir le champ du possible de manière très libre sur le plan esthétique. Et les explorations créatives que cela permet sont un vrai régal, je ne m'en lasse pas.


Parmi les productions de la semaine et pour conclure :





Comments


bottom of page